10.0 Sécurité à domicile

Gunnar Malmström, Electrical Engineer. President for MTFD, Swedish Association for Dialysis Technologists, Danderyds
Hospital Medical Technical Department, Stockholm, Sweden

Sophie Halldin, RN, Renal Unit in Haemodialysis Department, Danderyds Sjukhus AB, Stockholm Sweden
elsahalldin@yahoo.se

Monica Edström, RN, Renal unit in Home Haemodialysis Department at Danderyds Sjukhus AB, Stockholm Sweden

Marie-Louise Bodin, RN. Renal unit in Home Haemodialysis Department at Danderyds Sjukhus AB, Stockholm, Sweden

Nicola Pacy, RGN. Home Haemodialysis Manager, Wessex Kidney Centre, Queen Alexandra Hospital, Portsmouth, UK
nicola.pacy@porthosp.nhs.uk

Introduction

L’hémodialyse à domicile est généralement très sûre. Cela est probablement dû au fait que les patients font l’objet d’une sélection poussée avant de pouvoir effectuer un traitement à domicile et parce qu’ils passent initialement plusieurs semaines à apprendre les aspects techniques de l’application personnelle de la procédure de dialyse1.

Des progrès dans la technologie des machines ont également réduit les risques de complications techniques; des traitements plus longs et plus fréquents ont diminué le risque d’hypotension2.

La sécurité des patients de l’hémodialyse traditionnelle est assurée par les professionnels de la santé lorsque vous faites votre dialyse au centre. La sécurité de l’hémodialyse à domicile implique de travailler avec vous-même, votre partenaire de soins et les professionnels de la santé3.

Une grande partie de la sécurité est de s’assurer que vous êtes conscient des risques inhérents à l’exécution de votre dialyse à la maison afin que vous puissiez faire un choix éclairé quant à savoir si c’est la bonne thérapie pour vous.

10.1 Éducation

Les événements indésirables graves au cours de l’hémodialyse à domicile sont rares et cela est dû au fait que vous apprendrez toutes les procédures de sécurité nécessaires pour la dialyse à la maison, notamment le dépannage des alarmes et la réponse aux situations d’urgence, y compris les pannes d’électricité et les déconnexions accidentelles2,3. On vous enseignera comment prendre soin de votre accès vasculaire, de ce qu’il faut faire si vous avez des problèmes de saignement et comment éviter des infections.
Si vous avez un partenaire de soins, il sera formé à tous les aspects de vos soins3
.

10.1.1 Évaluation du risque patient

Les patients en HDD ont suivi une formation approfondie et de nombreuses unités les invitent à signer un formulaire de responsabilité et / ou de fournir un certificat de compétence en matière d’HDD. Pour s’assurer que le patient conserve ses compétences et ne prenne pas de risques inutiles, une évaluation de ces risques doit être effectuée régulièrement. En-dessous, se trouve une suggestion de la façon dont ce formulaire peut être conçu.

10.2 Contacts

L’assistance clinique et technique pour vous et votre partenaire de soins doivent être facilement accessible 24 heures sur 24. Vous serez mis au courant de la façon de contacter les services médicaux d’urgence et de connaître l’emplacement et les coordonnées de service d’urgence de l’hôpital le plus proche.

10.3 Risques et complications potentiels de l’hémodialyse à domicile

Une dialyse à domicile peut générer les mêmes complications qu’une dialyse au centre hospitalier. Mais des complications peuvent survenir à la maison en raison de l’absence d’aide de professionnels dans l’entretien des machines, la surveillance de l’eau et le dépannage en cas de problèmes.

Les complications sont de trois ordres:

10.3.1 Sécurité technique

Les exigences de sécurité des machines de dialyse à domicile ne diffèrent pas de celles des machines basées au centre hospitalier et doivent respecter les normes de sécurité internationales et nationales afin de réduire les risques. Les mécanismes de sécurité comprennent:

  • Contrôle de sécurité pré-dialyse.
  • Procédures d’amorçage recommandées (inclus des moyens pour minimiser les risques d’infection).
  • Alarmes de conductivité du dialysat.
  • Surveillance de l’ultrafiltration.
  • Alarmes de pression du débit sanguin.
  • Alarmes de fuite de sang.
  • Limites de sécurité pouvant être prédéterminées.
  • Mécanismes de détection d’air (pour prévenir l’embolie gazeuse).
  • Procédures de désinfection pour assurer une bonne qualité de l’eau.
  • Mécanismes de coupure de sécurité en cas de risques électriques.

Le patient doit apprendre à suivre les procédures qui maintiennent cette sécurité et savoir comment contacter le support technique en cas d’alarmes liées au fonctionnement de la machine.

L’entretien régulier des machines et de l’équipement de traitement de l’eau selon les recommandations des fabricants est essentiel. L’entretien peut être effectué à la maison ou par échange de machines au service technique.

L’analyse régulière de l’eau est également un élément clé de la sécurité technique. Les directives nationales doivent être respectées.

10.3.2 Complications médicales

Les complications médicales peuvent être identiques ou différentes du centre de dialyse hospitalière:

  • Avec l’hémodialyse fréquente à domicile (HDDF), il existe un risque plus élevé d’un incident sur l’accès vasculaire, comme les infections et les ruptures d’accès4.
  • Des taux plus élevés d’infections non liées à l’accès (p. Ex., Pneumonie et septicémie) ont été observés chez les patients en HDD.
  • Des problèmes cardiovasculaires tels qu’une crise hypotensive ou une surcharge de liquide peuvent survenir mais sont généralement moins fréquents que dans le cas de l’hémodialyse au centre hospitalier.
  • La malnutrition peut survenir en raison d’une «sur-dialyse» accompagnée d’une perte de nutriments (y compris de vitamines hydrosolubles)1,2.
  • Des effets secondaires médicamenteux et des complications gastro-intestinales peuvent aussi se manifester1,2.

Des contrôles réguliers, des analyses de sang et des contrôles techniques peuvent réduire le risque de complications médicales.

10.3.3 Psychosocial

Tous les patients dialysés ont un risque élevé de complications psychosociales: anxiété et dépression, inadaptation, fatigue de la famille ou du soignant, aggravation de troubles psychiatriques préexistants et difficulté à gérer la gestion de tous les aspects de la dialyse2. Il est important de parler à votre équipe de soins de santé si vous pensez que vous ressentez l’une des préoccupations ci-dessus.

Le fardeau du patient et du soignant – L’HDDF augmente nécessairement le nombre de jours par semaine qui sont occupés par le traitement. Cela peut augmenter le poids de la dialyse sur les patients et les partenaires de soins. Choisir la bonne routine de dialyse en étroite collaboration avec le patient est important pour minimiser ce risque.

10.3.4 Événements indésirables mettant la vie en danger

Toutes les catégories ci-dessous présentent des complications qui sont des événements non seulement indésirables mais potentiellement mortels. Les causes d’événements indésirables mettant en jeu le pronostic vital les plus fréquentes en HDD sont:

  • La perte de sang – saignement du circuit (en raison de mauvaises connexions entre la tubulure et l’accès ou les dialyseurs) ou un saignement dû au délogement de l’accès.
  • L’erreur humaine – les patients qui n’ont pas suivi les procédures prescrites; par exemple ignorer les alarmes de la machine ou négliger d’utiliser correctement les détecteurs d’humidité.
  • Vous serez formé pour éviter tout ce qui précède et si vous suivez tous les conseils et les formations qui vous ont été donnés, vous réduirez tous les risques.

10.3.5 Délogement de l’aiguille veineuse (DAV)

L’un des risques associés à la dialyse est DAV (chute de l’aiguille). On vous enseignera comment sécuriser vos aiguilles en toute sécurité pour réduire ce risque et que faire si cela devait arriver.

Certains patients recevront un capteur qui se place sous l’aiguille veineuse et déclenchera une alarme si du sang est détecté.

CONCLUSION

Il y a des risques lorsqu'on fait de la dialyse à la maison ou à l'hôpital. Suivre les procédures qui vous sont enseignées réduira considérablement ce risque. La plupart des gens ne rencontrent jamais de problèmes sérieux.

Références

1. Wong B, Zimmerman D, Reintjes F, Courtney M, Klarenbach S, Dowling G, et al. Procedure-related serious adverse events among home hemodialysis patients: a quality assurance perspective. American journal of kidney diseases : the official journal of the National Kidney Foundation. 2014;63(2):251-8.

2. Hawley CM, Jeffries J, Nearhos J, Van Eps C. Complications of home hemodialysis. Hemodialysis international International Symposium on Home Hemodialysis. 2008;12 Suppl 1:S21-5.

3. Pauly RP, Eastwood DO, Marshall MR. Patient safety in home hemodialysis: quality assurance and serious adverse events in the home setting. Hemodialysis international International Symposium on Home Hemodialysis. 2015;19 Suppl 1:S59-70.

4. Bi SH, Tang W, Rigodanzo-Massey N, Young BA, Blagg CR, Wang T, et al. Infection-Related Hospitalizations in Home Hemodialysis Patients. Blood purification. 2015;40(3):187-93.

5. Venous Needle Dislogement app. Download via: https://www.edtnaerca.org/collaboration/projects-vnd