7.0 Alimentation et liquides

Dr. Kalliopi-Anna Poulia, MSc, PhD Clinical Nutritionist-Dietitian Laiko General Hospital of Athens, Greece
lpoulia@gmail.com

Introduction

Lorsque les reins ne fonctionnent pas suffisamment, les déchets et les liquides supplémentaires ne peuvent pas être excrétés correctement. Votre alimentation en hémodialyse (HD) est importante car elle vous aide à rester en bonne santé et réduit les problèmes communs tels qu’un taux élevé de potassium et de phosphate ainsi qu’une surcharge liquidienne. La bonne nouvelle est que, en raison d’une fréquence accrue de l’hémodialyse à domicile (HDD), ces désagréments diminuent souvent fortement.

Chacun a des besoins très personnels et si vous pouvez parler à un(e) diététicien(ne) (ou à un professionnel néphrologue ayant des connaissances en alimentation), cela vous sera très utile. Faire un journal alimentaire les aidera à comprendre ce que vous mangez. Vos résultats sanguins actuels et d’autres tests montreront également si vous mangez suffisamment de bons aliments.

7.1 Prise d’énergie

Il peut être difficile pour vous d’obtenir une alimentation suffisante en hémodialyse. Cela signifie que vous pouvez développer des insuffisances nutritionnelles (si vous n’avez pas assez de bons nutriments, vous pouvez perdre du muscle). Si vous sentez que votre appétit est limité ou que la nourriture a un goût différent, en particulier un goût métallique avec la viande, demandez conseil pour vous assurer que vos besoins en énergie et en protéines sont couverts1,2.

Si vous avez du mal à vous alimenter suffisamment, vous devrez ajouter certains compléments énergétiques issus de:

  • L’huile végétale, principalement l’huile d’olive, la margarine et ou le beurre.
  • Des crèmes.
  • Des poudres protéinées.

Certaines personnes ont également besoin de d’ajouter des suppléments nutritionnels, mais vous aurez besoin de conseils sur les suppléments qui vous conviendront.

7.1.1 Protéines

Une fois en hémodialyse à domicile, vous avez besoin de beaucoup de protéines pour vos muscles et pour conserver votre énergie3. Cependant, les protéines animales sont riches en phosphate, comme le poisson, les produits laitiers et le fromage. Vous pourrez en manger plus si vous faites fréquemment l’hémodialyse à la maison. Les aliments protéinés sont riches en phosphates, il se peut donc que vous deviez prendre des liants phosphatés (médicaments qui se lient aux phosphates dans votre intestin)4.

Lorsque vous choisissez des protéines, choisissez les aliments qui sont riches en protéines de en « haute valeur biologique », comme la viande, la volaille, le soja et les blancs d’œufs2.

7.1.2 Graisses

Les maladies cardiaques sont également fréquentes avec les maladies rénales5 vous devrez donc:

  • Limiter l’apport en graisses saturées en évitant la peau de volaille et les morceaux de gras du veau et du porc.
  • Éviter l’utilisation de beurre, de crème, de graisses animales; et utilisez plutôt des graisses polyinsaturées (comme l’huile de canola ou l’huile de tournesol) et de la graisse mono-insaturée (huile d’olive).
  • Comme méthode de cuisson, éviter les fritures comme méthode de cuisson et utilisez plutôt le rôtissage et la cuisson à l’eau.
  • Choisir du fromage et des produits laitiers allégés6,7.

7.1.3 Glucides

Les glucides sont votre principale source d’énergie. Si vous souffrez de diabète, vous devrez:

  • Mangez de petits et fréquents repas, avec une teneur en hydrates de carbone répartie tout au long de la journée pour obtenir un meilleur contrôle de la glycémie.
  • En cas d’hypoglycémie, vous devrez choisir du miel, des bonbons sucrés, du jus de raisin ou de jus de pomme afin d’y mettre fin. Vous éviterez les jus de fruits riches en potassium, comme l’orange ou la banane.

Vous devrez, également, éviter la prise d’alcool l’estomac vide car l’alcool augmente le danger d’hypoglycémie.

7.1.4 Vitamines et oligo-éléments

Tout le monde en hémodialyse est enclin à développer des carences en vitamines en raison des reins qui ne fonctionnent pas correctement, du régime alimentaire restreint et des pertes dues à la dialyse2.

Vitamines solubles dans l’eau

Au cours de l’hémodialyse, certaines vitamines solubles dans l’eau (c’est-à-dire la vitamine C et les vitamines du complexe B) sont perdues. Les restrictions alimentaires en légumes et en fruits réduisent la consommation d’acide folique et de vitamine C. En hémodialyse à domicile, vous pouvez généralement manger plus de fruits et de légumes, demandez, cependant, conseil à votre médecin ou votre diététicien(ne)2.

Vitamines liposolubles

Les patients hémodialysés ne peuvent pas se débarrasser des vitamines liposolubles en excès (c’est-à-dire A, D, E et K) et le risque de toxicité est plus élevé. Les carences en vitamine A sont rares. Par conséquent, une utilisation supplémentaire de cette vitamine n’est pas recommandée. Les besoins quotidiens devraient provenir des produits laitiers, de l’huile de poisson et des carottes2.

7.2 Sodium (le sel)

Vos reins ont perdu leur capacité à excréter des liquides supplémentaires. Cela signifie que vous gagnez du poids entre les séances de dialyse. Gagner trop de liquide signifie une pression artérielle élevée et des problèmes cardiaques.

La restriction de sodium (sel) est importante pour réduire la soif. Vous devriez essayer d’éviter:

  • d’utiliser du sel dans la cuisine.
  • d’ajouter du sel dans les plats cuisinés et les salades.
  • les aliments fumés, salés et transformés, les saucisses, les collations telles que les croustilles et les chips.
  • les fromages salés.

Vous pouvez augmenter la saveur des plats en utilisant des épices et des herbes comme le basilic, la cannelle, le curry, l’aïl, la menthe et le paprika.

Évitez de manger des substituts de sel, car ils sont extrêmement riches en potassium.

7.2.1 Les liquides

On vous indiquera quelles sont les restrictions de liquide à avoir. Mesurez ces quantités dans un pot ou des tasses afin de ne pas dépasser les quantités recommandées. Vous devrez mesurer tous ces liquides à température ambiante:

  • Le lait et l’eau.
  • Le café et le thé.
  • Les boissons, les jus et les boissons alcoolisées.
  • Les glaces et les déserts glacés.
  • Les gelées, les crèmes et les glaçons.
  • Les soupes, les bouillons et les sauces.

Le tableau suivant montre les quantités de liquides dans les ustensiles et les tasses de cuisine courants.

Si vous avez soif, essayez de:

  • Boire de l’eau seulement quand vous avez vraiment soif.
  • Rincez votre bouche avec de l’eau et crachez-la.
  • Utiliser un bain de bouche pour prévenir la mauvaise haleine.
  • Ajouter quelques gouttes de citron dans votre eau pour limiter la sensation de soif.
  • Boire votre eau très froide.
  • Utiliser des glaçons à la place de l’eau car ils durent plus longtemps.
  • Utiliser un réservoir d’eau avec le volume de liquide autorisé pour mieux contrôler votre consommation8,9.

7.2.2 Potassium

Plus l’hémodialyse à domicile est longue, plus la quantité de potassium éliminée est important. Par conséquent, l’alimentation est plus libre, en termes de consommation de fruits et de légumes. Cela rend plus facile de manger des fibres pour prévenir la constipation.

Si vos résultats sanguins montrent un taux élevé de potassium, vous devez réduire votre consommation, choisissez des aliments à faible teneur en potassium, selon le tableau suivant.

Vous devez également éviter:

  • Le chocolat.
  • Le café.
  • Le beurre d’arachide.
  • Les pralines.
  • Les céréales de blé entier.
  • Les substituts de sel car ils sont riches en chlorure de potassium.

Pour limiter davantage la teneur en potassium des fruits et légumes, essayez:

  • d’éplucher les fruits et les légumes qui peuvent être pelés, par exemple les pommes de terre, les tomates, les carottes, les pommes et les poires.
  • de couper les fruits et légumes en très petits morceaux avant de les consommer.
  • de laisser les légumes dans l’eau douce pendant au moins deux heures, puis rincez-les avant de les cuire.
  • Faites bouillir les légumes pendant 5 minutes dans une grande casserole, puis changez l’eau et continuez la cuisson pour le reste du temps nécessaire.

7.2.3 Phosphore

La teneur en phosphate est élevée dans les protéines et les produits laitiers2. Les taux élevés de phosphate sanguin sont courants lorsque vous êtes sous hémodialyse. Plus l’hémodialyse enlèvera du phosphate et plus vous pourrez consommer de produits phosphatés.

Conseils pour garder un taux de phosphate normal:

  • Suivez les instructions de l’équipe médicale concernant vos liants phosphatés.
  • Évitez de consommer des produits laitiers, des fromages et des déserts supplémentaires lactés avec du lait.
  • Évitez les petits poissons, les fruits de mer et les abats car ils sont riches en phosphore.
  • Ne buvez pas de boissons au cola.
  • Évitez les légumineuses et les céréales de blé entier.

7.3 Parlez à un(e) diététicien(ne)

Manger le régime adéquat pour rester en bonne santé sous dialyse peut sembler difficile. Tout le monde est différent. Essayez d’obtenir des conseils personnalisés d’un(e)diététicien(ne). Vos résultats sanguins réguliers, votre niveau de liquide entre les dialyses et celui de votre énergie vous aideront à savoir si vous restez sous un régime alimentaire correct. Si vous ne suivez aucun régime, demandez aux infirmières s’ils ont des informations utiles pour vous conseiller.

Rappelez-vous aussi qu’il est important de faire un très bon repas de temps en temps. La dialyse est un moyen de réduire l’impact de l’excès de potassium et de phosphate.

Références

1. K/DOQI. Clinical practice guidelines for nutrition in chronic renal failure. K/DOQI, National Kidney Foundation. Am J Kidney Dis. 2000; 35: S1-140.

2. Fouque D, Vennegoor M, ter Wee P, et al. EBPG guideline on nutrition. Nephrol Dial Transplant. 2007; Suppl 2 ii45-87.

3. Ikizler TA, Flakoll PJ, Parker RA, Hakim RM. Amino acid and albumin losses during hemodialysis. Kidney International. 1994; 46: 830-7.

4. Ipema KJ, van der Schans CP, Vonk N, et al. A difference between day and night: protein intake improves after the transition from conventional to frequent nocturnal home hemodialysis. J Ren Nutr 2012 May;22(3):365-72 doi: 101053/jjrn201108010 Epub 2011 Nov 4.

5. Fort J. Chronic renal failure: a cardiovascular risk factor. Kidney International. 2005; 68 S25-S29.

6. Spanner E, Suri R, Heidenheim AP, Lindsay RM. The impact of quotidian hemodialysis on nutrition. Am J Kidney Dis 2003 Jul;42(1 Suppl):30-5.

7. Khoueiry G, Waked A, Goldman M, et al. Dietary Intake in Hemodialysis Patients Does Not Reflect a Heart Healthy Diet. J Ren Nutr. 2011; 21: 438-47.

8. EDTNA/ERCA. European Guidelines for the Nutritional Care of Adult Renal Patients. 2002.

9. NKF, editor Pocket Guide to Nutrition Assessment of the Patient with Chronic Kidney Disease. NY: National Kidney Foundation, 2009.